Hommage aux mages

Publié le par Lionel Droitecour

Benjamin Roubaud (1811-1847) la grande chevauchée de la postérité (Hugo, Lamartine, Dumas, etc.)

Benjamin Roubaud (1811-1847) la grande chevauchée de la postérité (Hugo, Lamartine, Dumas, etc.)

( Quatorze mages des mots sont ici évoqués... )

A l’arche l’eau de Berre
Qu’aux pôles laine on persévère
Soit franc, l’on vit
D’essart ronde errer, pis,

File aux thés qu’étiez tout de go.
A l’épaule se rie ce valet de Iago.
Rares, j’ai de val, nerfs fins
Qu’à rature à beau Rhin,

Qu’ai-je en dieu, tard,
Borde, amarre, ce lit, morne dévale
Défonce, rétine lama râle.

Le délite, le compte
Néfaste et même à l’art
Ergote, hue, le tort est vicomte.

mars 2008

Publié dans Calembours

Commenter cet article