La rencontre

Publié le par Lionel Droitecour

... Où nos cœurs accordés soudain venaient renaître ...

... Où nos cœurs accordés soudain venaient renaître ...

Elle était émouvante en sa robe à rayures,
Petite fille émue qu'elle ne cesse d'être
Et qui comble ma faim, cultive mon désir.

Ravissante, en ce jour mon œil sut la saisir,
Aussi son charme vierge.
Éffarouchée peut-être,
Fragile mais puissante, ainsi, sous les ramures,

En sa force de femme ; en ces élans, épures
Où nos cœurs accordés soudain venaient renaître,
En cet amour si grand qu'il nous faisait frémir.

avril 1991

Publié dans Amour

Commenter cet article

tipoum 13/01/2017 11:58

magnifique. J'ai compris

Avisferrum 07/12/2016 17:51

Je ne vis nulle scorie en ce beau poème, à la rigueur une (love) story ! :-)

Avisferrum 07/12/2016 10:27

Serait-ce celle en qui une jeune vit Ève ?

Bien avant que vous croquâtes la pomme, d'ailleurs ! :-)

Lionel Droitecour 07/12/2016 11:44

AVIS à la FERRUM :
Depuis zhiers, il se trouve que mon œil fut accroché par quelques scories auxquelles je me suis fait devoir de remédier derechef.
Je ne sais pas si tu as gardé trace de la précédente version, si c'est la cas, il te sera possible de te faire une idée des changements opérés.

Luma 06/12/2016 22:42

trés beau...