Aberration

Publié le par Lionel Droitecour

... Et je fuirai comme l’on plane / Aux ailes d’imagination ...

... Et je fuirai comme l’on plane / Aux ailes d’imagination ...

Ce ne sera qu’un point final,
Après l’ultime inspiration,
Et je fuirai comme l’on plane,
Aux ailes d’imagination ;

Comme un antique aéroplane,
Ivre d’une constellation
Et du rêve subliminal
Où songe mon embarcation.

Lors, vêtu de cette jouvence,
D'une suprême imprécation,
Je ferai, comme on caracole,
Mon intime malédiction ;

En ce désir qui farandole,
Imbu de ma dénégation ;
Cet obscur qui vers moi s’avance,
Qui hante mon aberration.

décembre 2011

Publié dans La camarde

Commenter cet article