Feux de paille

Publié le par Lionel Droitecour

... Dispersés aux fumées comme les feux de paille ...

... Dispersés aux fumées comme les feux de paille ...

Demain n’existe pas, hier est un lot de rêves,
Dates, déjà, brouillées, confuses nos mémoires,
Elles gâchent l’instant, qui sitôt nous rabaisse,
Pour nous perdre en la brume ou la vague oublieuse.

Givre fugacement, sur la vie, pauvre gueuse,
Le temps passe, il s’efface, meurt, qui nous délaisse ;
Jour à jour nous tentons de peupler nos histoires
D’instants décomposés, décombres sur nos grèves.

« Je me souviens ! », dit-on, mais la montre déraille,
Là, dans le souvenir, s’engouffre la raison
Qui fait son cinéma et nous embellissons…

Ainsi, le soir venu, incertains et songeurs,
Nous comptons sur nos doigts quelques maigres bonheurs
Dispersés aux fumées comme les feux de paille.

juin 2006

Publié dans Souvenirs

Commenter cet article

alain l. 17/02/2017 06:55

Salut Lionel ...

J'aimais bien tous les matins cliquer sur le bouton J'aime de Facebook ... Où est-il passé ?

@micalement

alain

Lionel Droitecour 17/02/2017 11:47

Ben oui, parti sans laisser d'adresse, je sais zoù, zoù, zoù...
Miss terre et poule dégomme, sans doute un bugue sans bugle.
Peu tertre il reviendra, dans de beaux draps : on l'attendra, furax de cet attentat hottentot qui nous perdra, sans perdrix.