Fausse monnaie

Publié le par Lionel Droitecour

... Et, de vains quolibets, clinquantes certitudes, Je bats fausse monnaie quand vous vous tenez cois ...

... Et, de vains quolibets, clinquantes certitudes, Je bats fausse monnaie quand vous vous tenez cois ...

J’ai beaucoup voyagé, il m’en revient parfois…
C’était en d’autres vies, jadis, et latitudes ;
J'ai connu tous les us autant que la coutume,
Mon âme à satiété emplie d'un lourd remugle.

J’en ai fait ma musique en embouchant mon bugle
Au beuglant des concerts où ma muse s’exhume
Et, de vains quolibets, clinquantes certitudes,
Je bats fausse monnaie quand vous vous tenez cois.

Je vous cueille au chiqué, malandrin de vos joies,
Et vous vous souviendrez de ma trogne mafflue
Comme d’un paltoquet menteur, hâbleur, vantard.

Mais croirez-vous encor que je vous vends de l’art
Puisque c’est mon éthique, ignorance joufflue,
Que de payer de vent votre confort bourgeois ?

mai 2010

Publié dans Citoyen

Commenter cet article