Plainte des vivants

Publié le par Lionel Droitecour

Katsushika Hokusai, (1760-1849), Prunier en fleurs, (détail)

Katsushika Hokusai, (1760-1849), Prunier en fleurs, (détail)

Tout comme les feuilles d’un arbre
Vont du printemps jusqu’à l’automne
Las, rien n’est gravé dans le marbre
Où l’éphémère papillonne.

Le tronc qui porte ce branchage
Où naît un jour la multitude,
Aux vents d’hiver, nu et sans âge
Agite sa silhouette prude.

Bien sûr il est d’autres printemps,
Bien sûr renaissent les saisons,
Bien sûr s'en viennent puis s’en vont

Ceux qui portent notre mémoire :
Qu'elle est amère, dérisoire,
La plainte que font les vivants.

octobre 2006

Publié dans La camarde

Commenter cet article