Calme levant

Publié le par Lionel Droitecour

… Oyez l’issue stellaire en mon calme Levant, / La mélopée songeuse où mon graphe s’inspire…

… Oyez l’issue stellaire en mon calme Levant, / La mélopée songeuse où mon graphe s’inspire…

Là, dans le soir songeur de la rime savante,
Comme en la brise sage au môle qui m’invente,
Elle n’est pas enfuie, la douce perspective,
Marée de mes humeurs où se berce ma rive.

Dérobé à la nuit, comme fit Prométhée
Du feu qui, chaque jour, dévorait son côté,
Je veux de ce poème faire une apogée,
Une acmé de splendeur en la nue prorogée.

Oyez l’issue stellaire en mon calme Levant,
La mélopée songeuse où mon graphe s’inspire
Au frémissement grave en l’appel où j’aspire.

Et, voici, je m’emploie à gravir ce néant,
En mon scriptorium, sur mon vaste séant,
Mon oriflamme, trame, clame dans le vent.

avril 2012

Publié dans Sensation

Commenter cet article