Modeste soupente

Publié le par Lionel Droitecour

Pablo Picasso, (1881-1973), Le garçon à la pipe,détail

Pablo Picasso, (1881-1973), Le garçon à la pipe,détail

Je vais ouvrir, céans, la porte de mon livre.
Voici : le bienvenu m’y trouvera prolixe,
Et dans mon humble forge, en délaissant scories,
Peut être un humble fer issu de bonne trempe.

J’ai laissé l’ambition et de gloire la trompe,
D’autres l’ont embouchée d’âmes endolories,
Empanachés du son de leur propre suffixe,
Sans que jamais ce bruit dans l’onde ne délivre.

De mes attachements je me fais une attente,
À vouloir exister seulement par défaut,
Dans l’harmonie du songe où j’ignore ma voie.

Qu’importe à mon désir l’ombre qui me dévoie,
Certes, ma serre n’est pas celle du gerfaut,
Il me plaît de rêver en modeste soupente.

avril 2013

Publié dans Art poétique

Commenter cet article