Étrange bas-relief

Publié le par Lionel Droitecour

Le relief de Cabrières-d’Aigues, scène de halage, IIe siècle ap. JC

Le relief de Cabrières-d’Aigues, scène de halage, IIe siècle ap. JC

Mais la nuit va tantôt cueillir mon âme grise,
Sur mes paupières lourdes le sommeil viendra,
Je rejoindrai le temps qui n’a pas de frontière.

Car le rêve est un lieu d’incertaine lisière,
Furtif esquif dont on ne sait s’il contiendra
L’immense et fol désir, en nous, qui s’éternise.

Une nocturne engeance peuple cette frise,
Étrange bas-relief enveloppé du drap
De notre inconnaissance aux lacis de rivière.

juillet 2016

Publié dans Spiritualité

Commenter cet article