L’araigne

Publié le par Lionel Droitecour

... Passager d’un instant disparu sans retour, / Tel l’insecte conduit par l’araigne en son fil ...

... Passager d’un instant disparu sans retour, / Tel l’insecte conduit par l’araigne en son fil ...

Saisir en l’imperçu cet être qui s’échappe,
Ectoplasme de sens, en moi qui s’intercale,
Comme un masque impalpable en la cause solaire,
Où le mensonge amer connait ma vérité.

Et dans cette onde étrange mon verbe, hérité
Du songe vague et nu qu’il me faut contrefaire,
Je vais, tel un maudit qui trousse une vestale,
Sous l’orbe du désir, en la commune chape.

En l’apparence veule un être, en moi, se noie,
Passager d’un instant disparu sans retour,
Tel l’insecte conduit par l’araigne en son fil.

J’approche du néant aveugle en l’air subtil,
Et sans cesse y revient par un morne détour,
Hélant l’humble silence où ma voix se déploie.

février 2012

Publié dans Spiritualité

Commenter cet article