Obséquieuses franges

Publié le par Lionel Droitecour

... Dans le piège du croire il est un seuil livide / Et l’anathème nait d’obséquieuses franges ...

... Dans le piège du croire il est un seuil livide / Et l’anathème nait d’obséquieuses franges ...

Ce que nous dit la haine en ses chemins étranges
N’est d’aucune leçon et n’inspire que vide,
Mort est son affidée, meurtre en sa gibecière.

L’homme à lui même étant sa propre souricière
Dans le piège du croire il est un seuil livide
Et l’anathème nait d’obséquieuses franges.

Et le diable se paye la livrée des anges
Pour fourbir ici-bas son massacre morbide
Dans le néant qui est sa manne nourricière.

novembre 2015

Publié dans Citoyen

Commenter cet article

LADY MARIANNE 10/05/2017 09:42

oui à nous de ne pas sombrer -
croire au bien et combattre le mal ! bizzz