Alla breve

Publié le par Lionel Droitecour

... Tantôt, promesse dans nos bras, / Elle babille sur nos pas ...

... Tantôt, promesse dans nos bras, / Elle babille sur nos pas ...

L’enfance longue est pourtant brève,
Immense à l’heure de l’aurore,
Du néant le cœur approchant
Elle est infime au soir couchant.

Tantôt, promesse dans nos bras,
Elle babille sur nos pas,
Innocence, là, qui pérore
Et nous pare de son doux rêve.

Au chant d’angoisse, intime moire
Quand l’âme lente s’évapore
Elle murmure notre histoire.

L’ancre ultime n’est qu’un corps mort,
Lors, boutée hors ce territoire,
L’enfance est brume dans le port.

novembre 2008

Publié dans Enfance

Commenter cet article

Avisferrum 07/06/2017 22:15

Très joli poème, cher ami, tu as juste oublié le "h" de Allah ! :-D