En l’abjecte mêlée

Publié le par Lionel Droitecour

Honoré Daumier (1808-1879), Comte Auguste Hilarion de Kératry, dit aussi L'obséquieux

Honoré Daumier (1808-1879), Comte Auguste Hilarion de Kératry, dit aussi L'obséquieux

C’est une promenade au verbe calibré,
Une romance sage un peu dans l’air du temps,
Ça ne dérange rien, furtive chansonnette,
Souffle d’air en la brise où passe un mirliton.

C’est tra-la-la-la-lère et là itou dit-on,
Fade musique aimée de l’humble midinette,
Son fil dénoué longe un songe à contretemps,
Aussi rien ne dépasse et nul n’y a vibré.

Car il importe ici, en bêlant, de se taire,
Les mots sont éculés, la cloche en est fêlée,
Rien qu'une creuse rime au bécot du silence.

Obséquieux, le poète y fait sa révérence,
Des courtisans hâbleurs, en l’abjecte mêlée,
Il enfle la cohorte en sa rime grégaire.

Lionel, 21 mai 2013

Publié dans Musique

Commenter cet article

Avisferrum 07/06/2017 22:19

J'aime bien l'illustration : Comte Auguste Hilarion de Kératry, dit aussi L'obséquieux.
On a enfin retrouvé celui qui a inspiré le physique de l'ogre Shrek ! :-D

Lionel 8D 08/06/2017 00:50

Et tout l’immense talent d'Honoré Daumier, qui fut, sans conteste, l'un des nôtres !