Éveil

Publié le par Lionel Droitecour

... Éveille-toi, ma belle, et redeviens l'ogresse / Qui hante mon désir à l'orée de mes fièvres ! ...

... Éveille-toi, ma belle, et redeviens l'ogresse / Qui hante mon désir à l'orée de mes fièvres ! ...

Reverse-moi, encor, de ce vin d'allégresse,
Éveille-toi ma mie, le chagrin peut attendre ;
Ouvre tes bras, j'y viens verser ma véhémence
Pour griser de ton sein mon intime vertu.

Éveille-toi, ma mie, éveille-toi veux-tu ;
Les cieux se pâment d'or et le jour recommence,
Donnes moi ces soupirs que ma bouche veut prendre !
Éveille-toi, ma belle, et redeviens l'ogresse

Qui hante mon désir à l'orée de mes fièvres !
Il faut qu'avant le jour, enlacés, nous voguions
Vers l'abîme d'amour où je veux te surprendre ;

Ma douce maîtresse, libertinage tendre,
Éveille-toi ma mie, pour que nous réjouissions
L'aube qu’un vert démon attise sur nos lèvres !

avril 1991

Publié dans Amour

Commenter cet article

Evy 14/06/2017 22:01

Wouaaa j'aime beaucoup bonne soirée je partage