Fugaces élans

Publié le par Lionel Droitecour

... À l’amble de mon pas, désormais hérétique, / Mon verbe cherche une ombre en l’horizon pluriel ...

... À l’amble de mon pas, désormais hérétique, / Mon verbe cherche une ombre en l’horizon pluriel ...

J’ai voulu de ma peau frotter la peau du ciel,
Dans le silence clore une bouche d’orgueil,
Et puis dans la douleur, d’un chant superficiel,
Enluminer l’espace en ma vaine pratique.

Aux collisions des mots, dont j’ai fait mon portique,
J’ai dans la rime absconse invité le réel,
J’en ai fait mon rempart aux disettes du deuil,
Mais je me sais la dupe en ce conte cruel.

Ainsi j’attends le jour, affairé sur mon seuil,
Dégrisant de mes nuits, le songe matriciel,
Au tutélaire accent de mon panégyrique.

À l’amble de mon pas, désormais hérétique,
Mon verbe cherche une ombre en l’horizon pluriel
Aux fugaces élans des embruns sur l’écueil.

octobre 2013

Publié dans Sensation

Commenter cet article

Evy 09/06/2017 14:00

Très beau bonne journée