Chamarrés d’espérance

Publié le par Lionel Droitecour

... Chamarrés d’espérance autant que d’hébétude / Nous allons ...

... Chamarrés d’espérance autant que d’hébétude / Nous allons ...

Serons-nous les enfants d’un futur sans mémoire,
Blasés par impuissance et prisonniers du temps ;
Corsetés dans l’avoir, dépourvus de visage,
Monstres en devenir où l’âme se consume ?

Il n’est de flamme vive, en soi, qui se présume,
Il faut l’alimenter, pour l’ultime voyage
Où un bonheur se meurt au gré de nos instants,
Lorsque demain n’est plus que simple trajectoire.

Et l’on se meut dans le réel, pressé de vivre,
Chaque geste nous tient dans sa répétitions
Passager d’un désir pour seule certitude.

Chamarrés d’espérance autant que d’hébétude
Nous allons, ressassant de nos dérélictions
L’ambitus assassin, mordant comme le givre.

septembre 2016

 

Publié dans Le temps

Commenter cet article