Semainier du vent

Publié le par Lionel Droitecour

Henri Rousseau dit « Le douanier Rousseau » (1844-1910), La Cascade, 1910, détail

Henri Rousseau dit « Le douanier Rousseau » (1844-1910), La Cascade, 1910, détail

Je ne me prends guère au sérieux,
Quand même très sérieusement,
J’accouple mes vers, deux par deux,
Les polissant bien poliment.

Un peu comme un douanier Rousseau,
Vain fonctionnaire de la rime,
Je trime ici à plein verseau,
Fer-rimaillant où je m’escrime.

Effilochée, ma pauvre trame,
Nostalgie m’y tanne souvent,
En mon semainier décevant.

J’éclaire si peu de ma flamme,
Et n’ai point semelles de vent,
Où mon calame est vague à l’âme.

mai 2012

 

Publié dans Art poétique

Commenter cet article