Symphonie

Publié le par Lionel Droitecour

... En cette symphonie, qui bruit dans les lointains, / On reconnaît un signe, ou une main tendue ...

... En cette symphonie, qui bruit dans les lointains, / On reconnaît un signe, ou une main tendue ...

La musique est un être aux multiples visages,
Il s’éveille en notre âme où chante ses grimoires,
Empreinte, en la mémoire d'un fugace accent,
Qui, parfois, nous revient au détour d’un chagrin.

Et, lorsque la douleur mûrit en notre sein,
Nous cherchons ses échos, en nous, qui gravement,
En la déréliction consolent nos déboires,
D’un vaste chœur profond, montant du fond des âges.

En cette symphonie, qui bruit dans les lointains,
On reconnaît un signe, ou une main tendue.
Là, sur l’arche du temps abolit par sa loi

La musique nous prend, transcendant notre émoi
Et, sous l’orbe éternel où l’univers s’embue
D’une rosée d’amour, mouille les cœurs humains.

avril 2007

Publié dans Musique

Commenter cet article

Avisferrum 10/08/2017 13:32

Magnifique poème et magnifique musique, qui "nous prend, transcendant notre émoi
et, sous l’orbe éternel où l’univers s’embue, d’une rosée d’amour, mouille nos cœurs humains."

Je ne connaissais pas cette œuvre de Berlioz, j'ai pourtant une amie dont les deux filles s'appellent Béatrice et Bénédicte... :-)

Merci pour ces merveilleuses découvertes !