Râle ou silence

Publié le par Lionel Droitecour

... J’avance parmi les faillis / Comme ce verbe d’agonie ...

... J’avance parmi les faillis / Comme ce verbe d’agonie ...

Même pas, non, envie d’écrire,
Je suis éteint, chandelle morte,
Rien n’atteint le seuil de ma porte
Ai-je encore une chose à dire ?

S’est enfuie toute ma parole,
La poésie n’a plus rive,
Même la muse m’invective,
Libre, ma main n’a plus de rôle.

J’avance parmi les faillis
Comme ce verbe d’agonie,
Broussaille, vent, fleuve, taillis.

Rien ne me parle, rien ne bruit,
L’espérance en moi est honnie,
Râle ou silence mon seul fruit.

avril 2016

Publié dans Fongus

Commenter cet article

Angelilie 18/09/2017 19:25

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement. un blog très intéressant et enrichissant. J'aime beaucoup. je reviendrai. N'hésitez pas à visiter mon blog (lien sur pseudo). au plaisir

marine D 18/09/2017 16:12

De rive en rive, entre les mots le silence...



Dans le silence



Sables immenses
Lentes nuits d’étoiles
Au profond de l’obscurité
Le désert s’entrouvre
Sable chaud sous ma joue
Retentit la mélodie du silence
J’écoute…

L’aube est encore loin
Elle colorera le ciel
Violente et rouge sang
Et comme un voile
Nous enveloppera
Enroulés, embrassés,
Le cœur étreint…

Garder, garder, garder
Cette magie unique
Le corps transpercé
Sans glaive ni épée
L’âme transmuée
Dans la musique de la nuit
Dans le silence…

marine Dussarrat

alain l. 18/09/2017 13:55

Bouleversant ce poème Lionel ...

J'en ai reposté le lien ... mais sans rien y ajouter contrairement à mon habitude...

@micalement

alain