Caméléon

Publié le par Lionel Droitecour

... Ma peau change de ton / C’est selon, c’est selon ...

... Ma peau change de ton / C’est selon, c’est selon ...

Je suis né gros,
J’ai la peau blanche et le nez gros
Mais si j’entends « Sale négro ! »

Mon œil se fronce,
Ma peau se fonce.

Aux pentes du Massif
Central j’ai grandi,
De souche paysanne, gamin introverti.

Mais si j’entends « Sale Juif ! »
Mon sang s’irrite
Devient sémite.

Je suis caméléon
Ma peau change de ton
C’est selon, c’est selon ;

Mes ancêtres
Peut-être
Ont émigré souvent

Aux vents des aléas
Des haines et de l’injure.
D’Afrique sont mes bras,

Asiate ma nature,
Indigène mon pas.

Du coté des blessures
Plutôt que du mépris,
Du parti de la cible plutôt que du fusil,

Français pour être frère
Plutôt que d’un drapeau ;

Homme puisque j’espère
Sentir contre ma peau

La chaleur de l’humain
Qui me tendra la main.

Lionel, 26 avril 2007

Publié dans Citoyen

Commenter cet article

Lionel Droitecour 31/12/2017 04:02

Plus d'une centaine de lecteurs, ce mois-ci, pour ce poème, ce qui est tout à fait inhabituel pour l'une de mes publications.
Je m'en réjouis, puisqu'il s'agit d'une prise de position antiraciste, véritable cancer social dont le discours se banalise, toujours davantage, hélas.
Lorsque j'étais tout jeune jamais je n'entendais cette phrase qui me hérisse :
« Moi je ne suis pas raciste, mais... »
Ce « mais » est déjà de trop si l’on rejette sincèrement toute forme de racisme.
Car il devient la porte ouverte à toutes les horreurs, des torrents de boues et d’ordures coulent en cataractes sous ce pont qui permet aux infâmes de se réunir.
J'ai tenté de répondre à ce "mais" à ma manière ; et même si ces plus de cent lecteurs ne constituent pas une si grande cohorte, cela me rassure un peu, me conforte.
Résistons, résistons encore et toujours aux logorrhées haineuses, de tout notre cœur, de toute notre intelligence, de toute notre âme, avec les faibles moyens qui sont les nôtres, et rejoignons dans cette lutte tout-es celles et ceux qui, par leur honneur d'êtres humains deviendront des amis, des camarades, des frères.
Quelle que soit la couleur de leur peau.