Fourches caudines

Publié le par Lionel Droitecour

... Et, dans le doute de l’instant, / Toute complainte n’est qu’un râle ...

... Et, dans le doute de l’instant, / Toute complainte n’est qu’un râle ...

J’ai interjeté mon appel
En l’instance outrée de la nuit,
Mais je fus débouté : cruel
Est le synode de l’ennui.

J’irai sans doute en cassation,
Épuisant mon dernier recours,
Et dans l’obscur, en sécession,
Compterai l’ultime rebours.

Toute justice n’est qu’un leurre,
Si la sentence est capitale,
Mais on ne sait quand sonne l’heure.

Et, dans le doute de l’instant,
Toute complainte n’est qu’un râle
Aux fourches caudines du temps.

février 2014

 

Publié dans Le temps

Commenter cet article