Le miroir

Publié le par Lionel Droitecour

Nicolas Régnier, (1591-1667), Jeune femme à sa toilette ou Vanité, détail

Nicolas Régnier, (1591-1667), Jeune femme à sa toilette ou Vanité, détail

Existe-t-on, vraiment, en dehors de nous-même
Et le regard de l’autre est-il un pieu mensonge,
Miroir aux vanités qu’inspirent nos egos ?
Ainsi ne sommes-nous qu’un fantasme en notre aire

Projeté par l’attente, au ciel crépusculaire
D’un devenir sans lieu qui nous rend tous égaux.
Naître est notre seul bien, tout le reste est un songe,
Doute réincarné, sinon qu’un stratagème.

Rien ne demeure ici de nos traces sans nombre
Sur la terre épandues, tel un germe infertile,
Martèlement obscur des heures quotidiennes.

Bornées par nos regards nos espérances vaines
Vaquent dessus la terre, en la chose inutile,
Laissant notre âme nue en la triste pénombre.

décembre 2005

Publié dans Le temps

Commenter cet article