La rumeur

Publié le par Lionel Droitecour

Le Livre de Chasse de Gaston Phoebus, miniature (14ème siècle), scène de chasse, détail

Le Livre de Chasse de Gaston Phoebus, miniature (14ème siècle), scène de chasse, détail

La rumeur a couru, aux lèvres, à mi-voix,
On disait : c’est certain, je le sais, je le crois,
C’est demain, c’est bientôt, c’est sûr, pourquoi douter ?
Certes le cœur, ému, aime à se dérouter.

Un songe peu à peu s’enfle et court, mal compris,
Fondé sur une crainte et mille fois repris.
D’aucun disait mais, non, voyons, c’est impossible,
Et l’objet de ce bruit était comme une cible.

Il passait, inconscient de tout ce remuement
Et comme il souriait, alerte, innocemment,
Les Cassandre y trouvaient matière pour le pire.

Sans fondements ces vents se perdaient à prédire
Ce qui ne serait pas, prophètes d’illusions,
Dans le charroi malsain d’un chœur plein d’effusions.

octobre 2011

Publié dans Sensation

Commenter cet article