En l’abîme du croire

Publié le par Lionel Droitecour

... Tout cela n’est qu’un lieu dans l’humaine mémoire...

... Tout cela n’est qu’un lieu dans l’humaine mémoire...

Ce que je veux du jour, je ne sais le nommer,
Ma seule certitude est mon doute grégaire
Et j’enferme, au-dedans de mon habit de peau,
Ma dérisoire essence au ciel d’une pensée.

Le dieu dans son éther n’est qu’une ombre insensée,
Une prison de verbe ainsi qu’un oripeau,
Un rideau de fumée devant l’onde stellaire,
Qui, de l’angoisse crue, ne saura rien gommer.

Notre science et notre art ne sont qu’un peu de bruit,
Murmure évaporé dans le vaste univers,
Un songe pour nos reins dans l’abîme du croire.

Tout cela n’est qu’un lieu dans l’humaine mémoire,
Et notre agitation fourmillement de vers
Sur un astre mortel que le néant détruit.

octobre 2012

Publié dans Spiritualité

Commenter cet article

tipoum 08/01/2018 21:01

C'est bien triste