Jours mauvais

Publié le par Lionel Droitecour

Stèle, XIème dynastie : Le roi Montouhotep reçoit des offrandes

Stèle, XIème dynastie : Le roi Montouhotep reçoit des offrandes

Il se cave parfois, pareil à une mine,
Mon cœur tout délavé s’effondre sur lui-même
Et je n’ai plus d’espoir, non plus que de rancune
Et pas même la peur, juste un profond dégoût.

Lors je touille sans fin l’improbable ragoût
De cette âme vulgaire et fade plus qu’aucune,
J’en sais le vers fumeux et pompeux théorème,
Et le vide sans fard que ma voix détermine.

Ainsi je ne suis rien que cette ombre qui passe,
Un remugle fané parmi les vents frondeurs,
Une stèle effacée dans l’antique pénombre.

J’ai déjà fait le compte des remords sans nombre
Qui font les jours mauvais de mes sombres malheurs
Dans la douleur intacte dont je suis la trace.

janvier 2016

Publié dans Fongus

Commenter cet article