Sans objet

Publié le par Lionel Droitecour

Père Lachaise, tombeau de Georges Rodenbach, poète symboliste et romancier belge (1855-1898)

Père Lachaise, tombeau de Georges Rodenbach, poète symboliste et romancier belge (1855-1898)

Cimetières ornés
Aux objets morts nés

Où déambule nos passés
Cassés,

Défigurés, désargentés ;
Dans les poubelles où sont nos clefs

Nos fées
Et nos portes-monnaie.

Défaits,
Nos chers objets

Tant désirés ;
Epuisés

Nos crédits, nos marchés
Nos budgets ;

Dépensés, dépassés.
Glacée,

La politesse du banquier
Qui vous compte deux fois ses frais,

Les lèvres pincées ;
Sans jamais s’en excuser

Qui renâcle si vous réclamez.
Désespérée,

La ronde des objets
Abandonnés ;

Déménagés
Sur les déchets

Au soir, où il nous faut aller
Dans ces allées

Où sont les dalles alignées
Qui recouvrent nos osselets

Et nos mémoires sans objet ;
Parées

Pour être à jamais
Oubliées.

janvier 2008

 

Publié dans La camarde

Commenter cet article

tipoum 11/03/2018 19:42

quelle tristesse, c'est vraiment pas guai, ton poème

LADY MARIANNE 11/03/2018 09:23

triste de chez triste-
bisous du dimanche- je pense bien à toi-