Gamineries

Publié le par Lionel Droitecour

Patrick Droitecour (1956-2014) et son jeune frère

Patrick Droitecour (1956-2014) et son jeune frère

1.
Mon pied sur le trottoir,
Je compte une, deux, trois,
Je saute, puis m'envole,
Souris, si l'on me voit.

Un nuage là-haut
M’offrira sa corolle,
Moi je file, tchao,
Je vous dis au revoir !

2.
Caniveaux ce sont mes falaises,
Au fond desquels coulent torrents
Où mon bateau imaginaire
Dévale en roulant les courants.

C’est un radeau d'humble ficelle,
Brindille, s'en va sur son erre,
Un ravin hors ma citadelle
L’engloutit, comme mes fadaises.

3.
Dans la rue, lentement, du bout de ma chaussure
J’arpente une aventure qu’il neige ou bien vente.
Je suis explorateur, l’hiver en l’antarctique
L’été, du sable, un tas ? Désert où je m'invente.

Au fond de mon jardin sont cages à lapin
Pirate en ces confins j'y change de tactique :
Demain, tout ébaubi des farces de Scapin,
J'en ferai ma leçon plutôt qu'une censure.

juin 2007

Publié dans Enfance, Autobiographie

Commenter cet article