Les lucarnes

Publié le par Lionel Droitecour

... Lucarnes où s’incarnent, sages, nos passions ...

... Lucarnes où s’incarnent, sages, nos passions ...

Le jour parfois dessine à ma lèvre un sourire
Et je ne sais pourquoi, qui songe à quelque livre,
Au parfum de musique entendu hier au soir,
À la douceur temps : certes qu’il fait bon vivre !

Et la rime s’agence et me tend son miroir,
Ma main s’en vient danser aux touches du clavier
Où mon esprit s’anime aux fontaines du dire :
Mon âme vole aux cieux, tel un humble ramier.

Notre seul bien vraiment aux instants, chants fugaces,
Est le lieu où s’effaceront nos obsessions,
Dans le moment futile où mêleront nos traces.

Allons, le ciel est beau, y roulent nos pulsions,
Strates dans l’infini aux instances sagaces,
Lucarnes où s’incarnent, sages, nos passions.

juin 2010

 

Publié dans Sensation, Art poétique

Commenter cet article