Lessives

Publié le par Lionel Droitecour

Lessives

Ce qui de nous demeure au terme de nos jours
N’est qu’un maigre paquet de doute et d’amertume ;
Un peu de linge sale en nos buanderies
Où d’autres s’en viendront terminer la lessive.

Nous attendons, toujours, ce qui jamais n’arrive
Aux dérives arides, en nos forfanteries
Et jetons vers la rade aux bords chargés d’écume
Un regard amoindri en nos derniers détours.

Pourtant dans les embruns naissent des harmoniques,
Une rumeur étrange, un chœur mélancolique
Où chante le refrain amer de nos disettes.

Ainsi frileusement nous vidons nos assiettes
Et portons vers la nuit notre ultime musique
Où le silence accueille nos âmes nostalgiques.

juin 2007

 

Publié dans Sensation, Spiritualité

Commenter cet article