Le militant

Publié le par Lionel Droitecour

... Au fond de lui pourtant, mais sans jamais le dire, Il s’interroge, ému des flammes qu’il suscite ...

... Au fond de lui pourtant, mais sans jamais le dire, Il s’interroge, ému des flammes qu’il suscite ...

« Retenez-moi, il dit, ou je fais un malheur ! »
Se compose un visage de brute au grand cœur,
Gesticule, en hâbleur, condamne, prend la pose,
Emporte les rieurs en sa puissante glose.

Lui c’est un « camarade », un de ceux qu’on écoute,
Il a le verbe haut, il sait semer le doute
Du vain fatras glaiseux de l’idée toute faite
Il balaye l’ordure et cherche la défaite.

Il appelle au combat, il tonne, mobilise,
Il est de ceux-là qui, calmes devant la crise,
Ordonnent, pensent, créent, plutôt que de détruire.

Au fond de lui pourtant, mais sans jamais le dire,
Il s’interroge, ému des flammes qu’il suscite
Car il est incertain de son propre mérite.

avril 2011

Le militant

Publié dans Citoyen, Amitié

Commenter cet article