Métrique

Publié le par Lionel Droitecour

... Oh, bruissez sous le vent de mon aile diaphane / Vous,murmures sans nom dont je suis le semeur ...

... Oh, bruissez sous le vent de mon aile diaphane / Vous,murmures sans nom dont je suis le semeur ...

Je pense m’approcher du verbe poétique.
Oui, j’ai trouvé ma voix, quand même si je doute
Mais l’éveil en mes mains de cette altérité,
Toujours, si me surprend, céans, je sais la dire.

Cependant je m’étonne en ce geste d’écrire,
Où suis-je dans ce lieu de l’humble vérité
Manifestée en moi, qui ne suis qu’une route,
Un chemin pour l’étrange empli d’une métrique.

Je suis le tâcheron encombré de son art,
L’arpète du néant débordant sa rumeur,
Une écume peut-être, en la vague océane.

Oh, bruissez sous le vent de mon aile diaphane
Vous, murmures sans nom dont je suis le semeur,
Echo du crépuscule en son ombreuse part.

novembre 2011

 

Publié dans Art poétique

Commenter cet article