Les sentes aux rebours

Publié le par Lionel Droitecour

... Je ne puis espérer ni rentes ni débours ... / Aux sinueux chemins où rêve mon cœur lourd ...

... Je ne puis espérer ni rentes ni débours ... / Aux sinueux chemins où rêve mon cœur lourd ...

Lorsque mes yeux songeurs ont parcouru le jour
Il arrive parfois qu’aux sentiers des amours,
Aux sentes de jadis, mon âme fasse un tour
Qui se prend aux ronciers de ces ombreux séjours.

Comment, n’était-ce hier ces jeux et ces détours,
L’amoureuse clarté et tous ses vains atours
Des jeunes vanités pérorant leurs discours
Aux belles enchantées, quand nous faisions nos cours ?

Mais une poignée d’ans mis mon cœur au rebours
Et la triste mémoire dépose son recours
Au tribunal du temps qui passe sans retour.

Je ne puis espérer ni rentes ni débours
Quand le regret me vient d’aller chasser à courre
Aux sinueux chemins où rêve mon cœur lourd.

septembre 2008

 

Publié dans Amour

Commenter cet article

alain l. 16/09/2018 10:56

Salut Lionel ..?
Merci pour ce poème ... Reposté illico avec pas 1 mais 2 vidéos pour l'illustrer ici:
http://www.lereveil.info/2018/09/les-sentes-aux-rebours.html

@jt.... alain