Offrandes

Publié le par Lionel Droitecour

Offrandes

Donne-moi un sourire où éclairer ma nuit
Et la fleur de ton rire, émondé comme un fruit
Que l’on mord insouciant, ivre de ses saveurs,
Où nous grise en l’été l’effluve et les senteurs.

Donne-moi un baiser pour défroisser le pli
Des boucles d’amertume à ma bouche d’ennui
Où des songes mauvais dessinent, vers le soir,
Frises désenchantées, tortueuses et noires.

Donne-moi ton sein lourd pour appuyer ma tête
Et ton corps comme rive où mon amour s’apprête
Vers le tendre océan qui veut que j’appareille.

Alors en plénitude à ces douces offrandes
Je délierai ma crainte à l’orée de la veille
En ce seuil où l’on cueille ineffables prébendes.

octobre 2006

Publié dans Amour

Commenter cet article