Chant de malemort

Chant de malemort

Au boulevard des allongés, Sur l’agenda de malemort, Sont mes rendez-vous arrangés Où guette mon dernier remord. Hélas, une page arrachée Fait que la date, j’en ignore : Ma giberne n'en est fâchée, Certes, n’y veux penser encore. Sans doute, une place...

Lire la suite

Douzaine

Douzaine

Il était une fois La princesse des bois. Mais il était deux fois Deux princes : désarroi ! Ils s’en vinrent trois fois Se présenter au roi Qui les vit quatre fois : Il était aux abois. Il en parla cinq fois, Gardant son quant à soi, À sa fille et six...

Lire la suite

Pendard

Pendard

Jacques Callot, (1592-1635), Les misères de la guerre En potençarde place vais à défâmer, Ma hure dépiécée, céans, jadis ventrue, Démon l’on me proclame ou verbeux matamore, Ribaud de mal forci, taiseux sus ma poterne. Suis ce pendard noirci, ma panse...

Lire la suite

Bulería

Bulería

José Monge Cruz (1950-1992), dit Camaron de la Isla Ce râle à fleur de cri, cette mélopée sèche Evadée de l’instant ; la guitare qu’on frappe Et ce carcan de rythme impulsant le mystère D’un chant dessous l’azur épuisé de misère ; Le claquement des mains...

Lire la suite

Résilience

Résilience

Photo extraite du film "Little bird" du réalisateur hollandais Boudewijn Koole 1. L’enfant disait, le font buté, La voix têtue, le cœur serré, « Moi, je n’aime pas le passé ! Le passé simple c’est pas vrai, Y a que du passé compliqué, Ca fait mal rien...

Lire la suite

Horlogerie

Horlogerie

Paul Cézanne, (1839-1906), Nature morte à la bouilloire C’est au fond des vielles maisons Qu’on entend l’âme des horloges, Y vaquent, lors, à petits bruits Où, plus encor, bat le silence. Tiquent, taquent à leur semblance, Natures mortes aux beaux fruits,...

Lire la suite

À Ponce-Denis Écouchard-Lebrun

À Ponce-Denis Écouchard-Lebrun

Ponce Denis Écouchard Lebrun, (1729-1807), le « Pindare français »... Je ne veux en ces bris que sont mortes pensées Couchées en ce verbiage alangui de rimailles ; Je ne veux, dis-je enfin, de toutes ces limailles, Que faire naître un ris aux lèvres embrassées....

Lire la suite

Sonnet CXXXVI

Sonnet CXXXVI

François Boucher, (1703-1770), La naissance de Vénus If thy soul check thee that I come so near, Si votre âme se plaint que je m’en vins trop près, Swear to thy blind soul that I was thy Will, Âme aveuglée jurez si j’étais ce vœu ci, And will, thy soul...

Lire la suite

1 2 3 4 > >>