Clarté du jour

Clarté du jour

Montage photographique d'après le film "Le Miroir" d'Andrei Tarkovsky, (1932-1986) En chaque âme blessée retrouve mon image,Y reconnais, semblable, un peu de mon visage,Me suffit d’un éclat dans l’orbe d’un œil sombrePour que de la famille humaine me...

Lire la suite

Orphelin

Orphelin

Charles John Huffam Dickens (1812-1870), père, en littérature, de plusieurs orphelins célèbres Ce n’est pas un voleur, juste, il chaparde un brin,Une jeune voilure, ainsi, cherche le grain ;Son jardin d’Hespéride est celui du voisin,Il y croque la pomme...

Lire la suite

Mausolée de la nuit

Mausolée de la nuit

... Où s’élèvent nos mausolées / Solitude viendra nous prendre ... Il faut glisser vers l’infiniSans doute, sans remord, sans cri,Il est juste de se dissoudre,Si vain de croire ou bien prédire ; Geindre, craindre, gémir, maudireLe temps s’entend à nous...

Lire la suite

Fragrances salines

Fragrances salines

... À contempler le large ... morne randonnée, / Il me vient le remord d’un possible voyage... 1. J’ai toujours en mes mains une grosse valise,Je l’emmène avec moi, partout je la trimballe.Pourtant nul ne la voit, mais seulement, mon dos,Courbé dessous...

Lire la suite

À pâques n’êtes

À pâques n’êtes

... L’hiver trépasse, / Qui s’en tracasse ?... Où est la neige,Perce neige,Si primevèresN’en trouvèrent ? Car, pâquerettesÀ pâques n’êtes :Saison clémente,Qui s’en lamente ? Est-ce tulipe,En cette lippe,Ou bien jacinthe ? Mais nulle plainte !L’hiver trépasse,Qui...

Lire la suite

Destination

Destination

Pablo Picasso, (1881-1973), Tête en forme d'horloge La demoiselle d’Hyères,Et le monsieur de Caen, Qui avait un air douxComme ils n’allaient qu’au Mans Parlèrent d’avenirEn prônant leurs deux mains. août 2008

Lire la suite

En l’onde de la mer

En l’onde de la mer

... Cette stance inféconde, amère, inconfortée / En l’onde de la mer, pitoyable chalut ... J’ai été celui-là qui tremble et puis se taitDans l’enfance meurtrie, au seuil adolescent,Désorienté toujours, à jamais en errance,La violence des cris, empreinte...

Lire la suite

Vieille guenille

Vieille guenille

... Et le ressouvenir en frémit sous l’invite, / Dans le murmure éteint d’une vieille guenille ... Il n’est d’autre remord, au vrai, que le désir,Ce qui de nous s’échappe en la tombée du soir,Et cet amer regret du temps où l’on grappille,Sans songer à...

Lire la suite

1 2 3 4 > >>