Ivre de son mystère

Publié le par Lionel Droitecour

... Jonchées sous la ramée d'un rêve minuscule ...

... Jonchées sous la ramée d'un rêve minuscule ...

Une découpe brune sous un ciel d’acier,
Pareille à l'échancrure où il vient s’appuyer ;
Si proche et si lointain, à couvrir nos humeurs,
Qui nous dérobe, ainsi, au regard des splendeurs.

Jetée, dans l’infini, aux accroches du vide,
L’écheveau éternel et mouvant se dévide ;
Et nous le parcourons, infime particule
Jonchées sous la ramée d'un rêve minuscule.

Ainsi, dans les azurs, où perle notre angoisse,
S’exaspèrent nos voix, offertes dans l’espace,
À tenter de trancher ce qui passe ou perdure ;

Ce qui meurt à jamais en ce qui nous emmure
Hors l'extase vibrante, ivre de son mystère,
Où se trace une ébauche, ombre devant l'éther.

octobre 2006

 

 

Publié dans Spiritualité

Commenter cet article