Galopins

Galopins

... Lors ils s’en vont en galopant / Jours après jours, à jour durant ... Pourquoi donc les petits enfantsVont-ils toujours, toujours sautant ? Cabriolant à cloche pied, riant, courant,Tant va la vie, le jour durant ? Pourquoi tant de grimaces,De pitreries,...

Lire la suite

Étrange bas-relief

Étrange bas-relief

Le relief de Cabrières-d’Aigues, scène de halage, IIe siècle ap. JC Mais la nuit va tantôt cueillir mon âme grise,Sur mes paupières lourdes le sommeil viendra,Je rejoindrai le temps qui n’a pas de frontière. Car le rêve est un lieu d’incertaine lisière,Furtif...

Lire la suite

Belle et label

Belle et label

Charles-Antoine Coypel IV (1694-1752), Trissotin lisant à Philaminte, Bélise, et Armande Isabelle,Labellisée,Que lisent AbelEt sa belle Lise ? Certes, Molière eut sa Bélise*Mais s’il faut qu’on l’élise,Hélas, sans sa baliseNon, ne bat Lise. Là s’en va...

Lire la suite

Banc de nage

Banc de nage

... Et la vague qui bat ma coque en sa déroute / Chavire peu à peau de l’étrave à la soute ... Je m’épuise de mots et de vaines paroles,J’écris comme un damné, trainant parfois des grolles ;Puisque je sens venir cette nuit qui m’appelle,De ma chaîne,...

Lire la suite

Vil corbeau

Vil corbeau

Ernest Bordes (1852-1914), Attila consulte les aruspices avant la bataille de Châlons, détail Si le temps ne s’arrête pas,La mémoire fige l’instant ;Si l’eau sur la rive est enfuie,Il reste le pont Mirabeau,J’y retourne chercher ma vie,À tout le moins,...

Lire la suite

Discours impatients

Discours impatients

Maurits Cornelis Escher (1898-1972), Le second jour de la création, 1925 1. Lorsque j’aurai conduit l’amour en ce matin, Dès lors que ton chagrin, seul, peuplera ma tombe, Où trépassent, lueurs, nos vaines effusions, Quel sera mon viatique au risque du...

Lire la suite

Tropaire abscond

Tropaire abscond

Extrait du manuscrit du « Tropaire-prosier à l'usage de Moissac », troisième quart du XI°siècle J’ai la tentation de la rimeOù ma pensée, verve de rythmeIncline aux rêves que je fais. Octosyllabe, alexandrinAux mortes eaux de mon chagrinVoici mon verbe...

Lire la suite

Méprise

Méprise

Pieter Brueghel l'Ancien (vers 1525-1565), Combat de Carnaval et de Carême, (1559), détail Dans les vents, à l’encan, coule, roule le tempsAu cadran qui déprend notre âme, au fil des ans,Et pare de rubans nos moires, nos relents. Bise la neige écrue,...

Lire la suite