Dans le cours du fleuve

Dans le cours du fleuve

C’est un fleuve de mains, partout, qui nous ignore, Tant de vies rassemblées en nos présences closes, Tant de corps esquivés en ces étranges gloses Silences parcourus d’un mutisme sonore. Des mots pour dire rien, des paroles pour taire, Des gestes quotidiens...

Lire la suite

La parabole des aveugles

La parabole des aveugles

La Parabole des aveugles, tableau de Pieter Bruegel l'Ancien, réalisé en 1568, un an avant sa mort. L’éternité des hommes n’est qu’un court moment, Depuis l’aube des temps poignées de millénaires, Tel un battement d’aile aux durées de l’espace. Nous sommes...

Lire la suite

Résonance de lumière

Résonance de lumière

Poème composé en illustration à cette aquarelle d'Albert Hartweg, qui porte ce même titre, et qui en est la source d'inspirati on La lumière immobile esquisse sur les eaux Un peu de cette paix que serait le silence Et la forêt, parée de toutes ces clartés,...

Lire la suite

Les Grillons

Les Grillons

Vincent van Gogh, (1853-1890) La sieste, d’après Millet Grille, grille grillon Tes trilles, quand l’air brille, Tu chantes ta chanson Dont la scie nous étrille. Garçons, sur les gazons, Dans l’été qui scintille, Nous vous pourchassions En agaçant les...

Lire la suite

Bombances

Bombances

Dans la rue fraîche et claire, au mitan des étés, Dès le petit matin s’entassent les poubelles, Pourritures, relents aux portes des hôtels, Reliefs d’une bombance obscène, répétée. La puanteur s’invite à l’heure du laitier, Elle corrompt l’azur, à peine...

Lire la suite

Pli selon pli

Pli selon pli

Au milieu de la foule, en représentation, Fanfaron rempli d’aise et de satisfaction, Il parait, semble-t-il, tout heureux d’être lui. N’est-ce qu’une attitude ou bien n’est-ce qu’un bruit ? Il plastronne, ce con, interpelle chacun, Et sourit platement,...

Lire la suite

Le livre vermeil

Le livre vermeil

... échappée d’un grimoire, pour battre dans le cœur d’un garçon catalan à la voix aigre-douce... Deux flûtes, dans le grave, implorent la musique, Source et, pareillement, séculaire rumeur Fragment d'un manuscrit, préservé dans le cœur D’un garçon catalan...

Lire la suite

Devant le crépuscule

Devant le crépuscule

Ces braves gens faisaient, humbles, métier d’humain, Usaient la terre autant que s’y usaient leurs reins, Toutes ces rides, à leurs fronts, comme sillons, Leur sueur, pareille à l’eau, irriguant les pâtures. Libres, car retenus par tant de ligatures,...

Lire la suite