Où passent les factieux

Où passent les factieux

... Aux frontons délavés des falaises sans nombre ... Ma voix confidentielle encombrée de silence,Murmurée sans apprêt aux portes de l'absence,Se perd en mille échos confus comme de l’ombreAux frontons délavés des falaises sans nombre. Ainsi je suis l’errant...

Lire la suite

Fleurs immatérielles

Fleurs immatérielles

... Abreuvant d’idéal les fleurs immatérielles / Que j’esquisse aux frontons des rimes d’obsidienne ... Chanter, chanter toujours, malgré le mal en soi, Avancer, calme et droit, une note après l’autre, Là où la mort nous mène, au baiser de Charon, Sur...

Lire la suite

En la courbe solaire

En la courbe solaire

Robert Henri, (1865-1929) Irish lad, détail J’ai parfois de la peine avec la joie des autres,Comment leur en vouloir de leur simple bonheur ?Mais partout cela heurte, en moi, le même écueil,Toujours enturbanné de la honte et du deuil. Qu’y puis-je ? C’est...

Lire la suite

Défaite de Samothrace

Défaite de Samothrace

... Envol sublime et vain dont le chef a chuté... Quelque chose est en moi qui semble une prière,Je ne veux nullement, or, quémander la grâce,Tout agacé je m’en défends, le front buté. Phlogistique, ce dieu, dont l’esprit, amputé,S’empanache, clinquant,...

Lire la suite

Implacable glas

Implacable glas

... Tandis qu’Œdipe, enfin, oracle aux yeux crevés, / Fuit l’implacable glas des destins achevés ... Et s’il n’était plus temps, puisque le temps nous quitte, Que tout ce qui nous fuit jamais ne nous habite Et que le souvenir est un menteur savant, Faisons...

Lire la suite

Sans plus de page

Sans plus de page

Henri Michaux (1899-1984), spécialiste testé et incontesté des relations diplomatiques Ouménèdes Des Ouménés de Bonada Tout homme aîné de bons ambages, D’un bonnet doux du canada En sa manade fait adages. Mais sur l’alpage on s’enjamba Sans embarras dans...

Lire la suite

Où l’épave sera

Où l’épave sera

... Notre coque crevée, à courir sur notre erre / Le naufrage est inscrit où l’épave sera ... Prend le temps, mon ami, sinon il te prendra,Tant que la coupe est pleine, à plus soif il faut boire,La disette est inscrite au seuil de ta mémoire. Prend le...

Lire la suite

Mémo

Mémo

... J’aime enfin, / Mais sans fin / Mes confins ... 1. J’aime assezL’émincé, J’ai masséLe mince et CommencéeLes mains, c’est. 2. J’aime aussiCes mots ci Même aux sciesMémos, si, D’émaux sixMôme, ainsi. 3. J’aime enfin,Mais sans fin Mes confins,Mec, on...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>