Horizons perdus

Horizons perdus

... Puis gésir un peu plus en la nocturne instance ... Le jour ronfle et se plaint et perdure et se meutVague, comme mon cœur qui ne sait ce qu’il veut,Si ce n’est que poursuivre en cette aube aux aboisDans l’espérance vaine, un peu plus, chaque fois....

Lire la suite

Interro

Interro

Quelle perte immense est pertinence ? À qui est que j’acquiesce ?Acquis longs aquilons ?Qui démâta cette armada ?Quels torts mata Torquemada ? Si Confucius conçut six fûts,Est-ce qu’on fut ce confus ?Caisses fêlons, qu’est ce félon ?Est-ce aux maquis...

Lire la suite

Pause à Pau

Pause à Pau

Pau, un balcon sur les Pyrénées À Pau,L’appeauÀ potDe ce dépôt Fournit la peau,Lope aux É paules,Aux oripeaux. Serpe auxCeps hauts,Mais sans repos, S’opposentAux pausesLes pipeaux. octobre 2010 C'est la première question que l'on se pose en arrivant dans...

Lire la suite

Gavroche

Gavroche

Victor Hugo (1802-1885), Gavroche rêveur Le monde ronfle, au loin, dans ses bruits de moteurs,On dirait une bête au repos, malfaisante,Elle attend notre vie pour la broyer tantôtDans sa griffe de fer ou d’acier dévorant. Comme une proie scintille au bec...

Lire la suite

Circonvolutions

Circonvolutions

... Et, nostalgiquement, nous tournons sur nous-même / Ivre d’un amour fait de circonvolutions ... Lueurs en les azurs encombrés de clartésLes êtres sont des astres où la chair, le sangFeux solaires suppléent , bruyante carnationL’énergie de ces puits,...

Lire la suite

Balancelles

Balancelles

... Leurs pieds légers s’y mêlent, / Leurs gambettes décollent : / Telles sont les oiselles... Les fillettes frivolesVolent aux balancellesOù leurs boucles s’envolentOboles dans le ciel. C’est là qu’après l’écoleRouges robes d’icellesEn folles farandolesFrôlent...

Lire la suite

Hagard et nu

Hagard et nu

Francisco Goya, (1748-1828), Disparate de carnaval, détail À chaque jour suffit sa peine,La mienne traîne, jour à jour,Aux labours de chaque géhenne,Aux antiennes du contrejour. Et dans la nuit qui me gouverne,En berne, où donc mon sombre fruit ?L’ennui...

Lire la suite

Formes et visions

Formes et visions

... J'erre, perdu aux frondaisons / Au cœur des simples déraisons... Je suis au pays de morphinePoint encore de la mort fine,Je plane entre veille et sommeil,Étrange au port de mon réveil. Je ne sais ce qui s'organise,En mon orée pas toujours grise.Formes...

Lire la suite