Pâles rictus

Pâles rictus

Le Caravage, (1571-1610), Garçon mordu par un lézard, 1594, détail Il est quelque chose d’aride,Quand le verbe épand ses complotsDans le désert d’un cœur avide,Dessous l’envers de nos yeux clos. Là, dans le silence des nuits,Où vient bruire ce concerto,Desséchés...

Lire la suite

Zélotes

Zélotes

Simon le zélote, ici représenté tenant une scie, laquelle, selon la légende, présida à son supplice La parole nous ment et le passé nous nuit,La pensée va et vient entre ces deux aimants,Nous n’espérons jamais qu’en la répétition,Figeant nos lendemains...

Lire la suite

L'astrolabe

L'astrolabe

... Étrange pays sans boussole / Où sentes se perdent souvent ... Il est un rythme à quatre temps,Celui du vers octosyllabeOù je viens verser par instantMon âme au chant de l'astrolabe. É trange pays sans boussoleOù sentes se perdent souvent,Ne s’y lasse...

Lire la suite

La colère

La colère

Gustave Courbet (1819-1877), L'homme désespéré, détail Ce monde est un mensonge emballé à grands fraisDe vains colifichets plaqués d’or et d’esbroufes ;Ceux qui ont le micro travestissent leurs motsQui vont à contrario tant leur geste est obscène. Tout...

Lire la suite

Oblat gai

Oblat gai

Jean-Baptiste Carpeaux (1827-1875), Rieur napolitain, 1863 En ce premier d’avrilLance preux niais d’art viril,L’anse, lèpre y est, navre-t-il ? L’heure aux blagues estLeurre oblat gaiL’heurt au plat gué. Laids, qu’à lent bourg,L’escale en bourreLes calembours....

Lire la suite

Morte élégie

Morte élégie

... Elle pépie toujours et jase et se répand, / J’en ferais un portrait, quelque jour, en chanson ... Face à cette bavarde, impossible d’écrire.J’essaye vainement de rassembler mes sons,Musique d’apparence en mes charrois divers…Mais non, las ! Rien à...

Lire la suite

Couvains de la honte

Couvains de la honte

... Et l’on passe en ce lieu accablé d’un vain conte, / Comme ce comédien dont la scène est partout ... Est-ce une œuvre ce lot de verbiage inutile,Cette embase du vide où je fais ma complainte,Et que suis-je de plus au néant qui m’obligeQue cet obscur...

Lire la suite

Obséquieuses franges

Obséquieuses franges

... Dans le piège du croire il est un seuil livide / Et l’anathème nait d’obséquieuses franges ... Ce que nous dit la haine en ses chemins étrangesN’est d’aucune leçon et n’inspire que vide,Mort est son affidée, meurtre en sa gibecière. L’homme à lui...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>